Missionnaires tués 2019

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le Mois Missionnaire Extraordinaire d’Octobre 2019, a été aussi occasion de redécouvrir les figures de beaucoup de témoins de la foi des Eglises locales qui ont dépensé la vie pour l’Evangile dans les contextes et dans les situations plus diverses. L’Agence Fides, comme chaque an, a recueilli les informations relatives aux missionnaires tués au cours de l’an. La liste annuelle désormais depuis longtemps ne concerne pas seulement les missionnaires ad gentes en sens étroit, mais elle cherche d’enregistrer tous les baptisés engagés dans la vie de l’Eglise morts de manière violente non expressément “en haine à la foi”.

Selon les données de l’an 2019, ont été tués dans le monde 29 missionnaires, pour la majeur partie prêtres: 18 prêtres, 1 diacre permanent, 2 religieux  non prêtres, 2 sœurs, 6 laïcs.

Après huit ans consécutifs où le nombre plus élevé de missionnaires tués avait été enregistré en Amérique, depuis 2018 c’est l’Afrique à être à la première place de cette tragique classification.

Alors que dans le passé les meurtres étaient pour une bonne partie concentrés dans une nation, ou dans une zone géographique, en 2019 le phénomène apparaît plus généralisé et diffus. Dernièrement on enregistre une sorte de “globalisation de la violence”