32 reporters tués depuis le début de l’année

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Trente-deux journalistes et collaborateurs de presse ont été assassinés depuis le début de l’an dans l’exercice de leur travail, un nombre en baisse par rapport à 2019 à cause de la crise sanitaire, mais qui reste de toute façon “préoccupante”: c’est ce que souligne l’ONG Reporters sans frontières en occasion de la ‘Journée Internationale pour la fin de l’impunité pour les crimes perpétrés contre les journalistes’. L’ONG réaffirme l’appel au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, afin qu’il crée une place de “représentant spécial pour la sécurité des journalistes”. En 2019, ils étaient 49 les journalistes tués dans le monde, un nombre en nette baisse par rapport à l’an précèdent.