Solennité de la Mère de Dieu 2019

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

GARDE TON HISTOIRE

Marie gardait toutes ces choses, le méditant dans son cœur (Lc 2,19).

Probablement il est arrivé à toi aussi de garder dans le cœur l’écoute de d paroles mystérieuses, évènements peu clairs, rencontres inoubliables, des souvenirs vivants qui ont produit de nouveaux sens, générés des fraîches consciences et inédits pas. Tisser les divers fragments de la vie avec le fil de la mémoire, signifie permettre au Mystère de révéler le sens et la direction du chemin.

Juste au début d’un nouvel an, la vie te fais les souhaits et te propose une joyeuse aventure! Mais elle ne te laisse pas seul/e, te confie une compagne de voyage: son nom est Marie de Nazareth. L’évangéliste Luc la présente comme la maîtresse de l’écoute et de la mémoire qui ne laisse pas tomber le temps dans les oubliettes. Une femme qui a travers la constante méditation des Ecritures Saintes devient capable de garder chaque fragment de sa propre histoire et de lire en elle les voies de Dieu. Juste pour cette son activité contemplative (cf. Lc 2,19.51), Marie assume tout a fait un nouveau nom: la symballousa. Le verbe symballo (formé par syn = avec, et ballo = getter, lancer) signifie mettre ensemble, faire converger, rapprocher des parties lointaines, séparées, encastrer entre eux des morceaux différents. Marie, donc, «fait unité» entre lambeaux d’expérience, entre choses très différentes, et nous enseigne que pour comprendre sa propre identité, sa propre vocation, il devient indispensable de déposer et amalgamer les contraires de la vie dans le feu de la Parole. Seulement à la lumière de la Parole méditée et conservée dans le cœur les contradictions acquièrent un sens. Et alors qu’attends-tu?

Plonge-toi dans les profondeurs de ton cœur, sans peur. Marie te prend par la main, comme un jour elle fit avec Jésus, et elle te conduit tout doucement dans le silence de la prière, pour écouter la voix des Ecritures et pour recueillir autour de la Parole tous les fragments de ta vie épars dans le temps, comme perles précieuses d’un unique collier!

Echos Psalmiques

Un chant dans la nuit me revient dans le cœur:
je médite et mon esprit s’interroge.
Je me souviens tous les prodiges du Seigneur,
oui, je me souviens de tes merveilles d’un temps
(Ps 77,7.12).

Francesca Pratillo, fsp
Allegati