Missionnaires tués en 2018

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Au cours de l’an 2018 ont été tués dans le monde 40 missionnaires, presque le double par rapport aux 23 de l’an précèdent, et il s’agit pour la plus grande partie de prêtres. Selon les données recueillies par l’Agence Fides, en 2018 ont été tués 40 missionnaires: 35 prêtres, 1 séminariste, 4 laïcs. Nous utilisons le terme missionnaire pour tous les baptisés, conscients que «en vertu du Baptême reçu, chaque membre du Peuple de Dieu est devenu disciple missionnaire». Même cette année beaucoup de missionnaires ont perdu la vie durant des tentatives de cambriolage ou de vol, accomplis aussi avec férocité, dans des contextes sociaux de pauvreté, de dégradation, où la violence est règle de vie, où la religion est instrumentalisée pour d’autres buts. A chaque latitude prêtres , religieuse et laïcs partagent avec les gens communes la même vie quotidienne, portant leur témoignage évangélique d’amour et de service pour tous, comme signe d’espérance et de paix, cherchant d’alléger les souffrances des plus faibles et levant la voix en défense de leurs droits piétinés, dénonçant le mal et l’injustice.