ITALIE
Exercices spirituels de Famille Paulinienne: Une expérience charismatique

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La maison des Pauliniens d’Ariccia/Rome, a accueilli 46 personnes entre Pauliniens et Pauliniennes qui ont donné le départ à l’itinéraire des  exercices spirituels réalisés comme chaque année au niveau de Famille Paulinienne. Le thème de cette année est particulièrement impliquant: L’Alliance de Jésus Maître avec la Famille Paulinienne. Pacte ou Secret de réussite. Une Alliance établie par le Fondateur avec le Maître et Seigneur il y a un siècle et qui continue à avoir une fascination extraordinaire. Comme les grands hommes de l’histoire biblique (patriarches, prophètes et apôtres), ainsi don Alberione perçut sa propre incapacité d’adhérer en plénitude à la haute tâche à laquelle il était appelé, toutefois il eut le courage de se lancer en celle qui se révéla une aventure divine. A ses tous premiers disciples il disait avec ton presque prophétique : «Visez en haut! Vous êtes aux pieds d’une grande montagne, montez en haut!».

Pour Abraham Dieu se fit garant et lui promit une grande descendances, ainsi advint pour don Alberione. L’alliance par lui stipulée devint l’alliance collective de l’entière Famille Paulinienne. Aujourd’hui comme hier l’histoire des prodiges opérés dans la foi du Pacte se touche avec la main.

Au terme de la semaine d’expérience et de prière sur l’Alliance, chacun a fait retour dans sa propre communauté, portant avec soi et témoignant ce qu’il a vécu en communion et en recueillement: la fraternelle hospitalité, la richesse des contenus bibliques  et charismatiques offerts par don Agatino Gugliara, ssp, la riche liturgie quotidienne, le témoignage d’une vie joyeuse.

Ne crains pas!, Scìo cui credidi, et certus sum, Un pacte, Seigneur, avec toi…, paroles et notes qui ont retentis durant les jours d’exercices spirituels qui ont ouvert officiellement le Centenaire du Pacte. Notes et paroles qui s’étendrons outre le temps et l’espace, et que la Famille Paulinienne veut confier aux nouvelles générations, ainsi comme elle l’a reçue de ceux qui l’ont vécu et incarné en fidélité au charisme paulinien.