Clôture du Centenaire des Coopérateurs Pauliniens

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Rome, le 30 juin 2018

À toutes les sœurs

Très chères sœurs,

La première Rencontre Internationale des Coopérateurs et Coopératrices Pauliniens, vécue à l’occasion du Centenaire, dans le cadre romain et dans les lieux de nos origines, a été une véritable fête de langues, de cultures, de chants, d’enthousiasme paulinien… Une assemblée animée aux couleurs du monde !

Provenant de 25 nations, environ trois cent Coopérateurs (plusieurs ont dû renoncer, n’ayant pu obtenir leur visa) ont rendu vivante et palpitante l’intuition du bienheureux Jacques Alberione qui, dès 1917, rêvait aux Coopérateurs comme à des « personnes qui comprennent la Famille Paulinienne et forment avec elle une union d’esprit et d’intentions » (CISP p. 384). Le Fondateur en effet nous voyait – religieux et laïcs – comme un seul corps, tendu vers l’évangélisation de la « grande paroisse » qu’est le monde.

À travers le récit émouvant des diverses expériences, nous avons ressenti encore une fois la beauté d’être une Famille et le besoin de nous ouvrir davantage au don de la vocation laïque. Et nous avons compris la responsabilité qui nous incombe de faire « rayonner » le charisme paulinien, pour que la force éclairante de l’Évangile rejoigne chaque sphère de l’existence humaine.

Durant la Rencontre, les Coopérateurs et les Coopératrices, réunis par groupes linguistiques dans les équipes de travail, ont partagé leurs rêves et leurs perspectives d’avenir. Ils ont exprimé le désir de vivre avec plus d’enthousiasme et de couleur paulinienne la mission qui leur est confiée ; ils ont demandé de qualifier leur formation, en participant aussi à des périodes de formation avec la FP ; ils se sont engagés à propager leur Association, surtout parmi les jeunes, et à rendre le site alberione.org/CP plus vivant et interactif.

Que pouvons-nous faire, en tant que Filles de Saint-Paul, pour que la vocation du laïcat paulinien se développe toujours davantage ? Comment transmettre aux laïcs la passion évangélisatrice qui palpitait dans le cœur du bienheureux Jacques Alberione ? Pendant que nous écoutions les diverses expériences, les paroles du Pape François résonnaient :

Nous avons besoin de laïcs bien formés, animés par une foi limpide et franche… Nous avons besoin de laïcs qui risquent, qui se salissent les mains, qui ne craignent pas de se tromper, qui vont de l’avant. Nous avons besoin de laïcs ayant une vision d’avenir et le goût de l’expérience de la vie, de laïcs qui osent rêver (17 juin 2016).

Dans le contexte actuel, le Maître divin nous appelle à cheminer ensemble, à valoriser les divers charismes, dans le respect des dons de chacun, pour une action apostolique conjointe, pour faire à tous « la charité de la vérité ».

Que l’Esprit Saint, qui fait « toutes choses nouvelles », nous aide à écrire ensemble un nouveau chapitre plein d’espérance, dans l’histoire de la Famille Paulinienne, en assumant les vastes horizons du Fondateur et son héritage lumineux :

Levez les yeux, regardez vers le haut, un grand arbre dont on ne voit pas la cime : c’est notre Maison, elle est vraiment un grand arbre, vous n’êtes qu’aux racines… Oh, si vous compreniez le trésor qui est en vous… » (26 janvier 1919).

Les Coopérateurs font partie de ce « trésor » qui nous fait regarder vers le haut les branches du grand arbre qui se perdent dans le cœur de Dieu.

Avec affection.

Sr Anna Maria Parenzan
  Supérieure générale

Allegati