Cherche dans le site
 Paoline (FRANÇAIS)  » News » Nouvelles du Gouvernement » 2011 » Juin » Information n. 1 
condividi Facebook  Twitter  Google +  stampa
Information n. 1   versione testuale
Séoul, le 17 juin 2011
 
Très chères sœurs,

Nous sommes déjà en contact avec vous à travers le site mais nous désirons nous rendre présentes aussi à travers cette information en papier pour que toutes vous puissiez connaître ce qui est en train d’advenir ici à Séoul (Corée), en occasion de la Rencontre continentale d’apostolat et économie Asie-Pacific.

La majorité d’entre nous sont arrivée  à Séoul entre le soir de lundi 13 juin. Les sœurs coréennes nous ont réservé un accueil très chaleureux et gentil. Elles nous ont attendues avec beaucoup de joie, distribuant baisers et embrassements. Naturellement notre communication était faite plus par des gestes que par des paroles car plusieurs d’entre nous ne connaissent pas la langue coréenne. Il a été très plaisant de trouver en Corée  un agréable climat doux, spécialement pour les sœurs provenant de pays très chauds.

Dans la matinée du 14 juin, la Célébration Eucharistique introductive a été présidée par P. Maggiorino An, supérieur provincial de la SSP. La célébration a été introduite par une danse, suivie par la procession avec les drapeaux des divers pays qu’ici nous représentons. Nous avons ensuite dédié la matinée à la visite des secteurs apostoliques qui se trouvent dans un grand édifice de cinq étages. Nous nous sommes subdivisées en quatre groupes, dont chacun avait son propre “guide touristique”. Cela a été vraiment une expérience  enrichissante que de voir comment nos sœurs sont bien organisées et ont rejoint un haut degré de professionnalité en chaque secteur apostolique. De spécial intérêt a été la visite à Ut Unum Sint, le cours biblique par correspondance, qui maintenant va devenir online o e-learning. Nous avons apprécié le sérieux et le dévouement par lesquels les sœurs nous ont présenté la croissance et le développement de l’apostolat en Corée.

Dans l’après-midi, nous avons été accueillies officiellement par Sœur Ausilia Chung, supérieure provinciale de la Corée, et par Sœur M. Antonieta Bruscato, notre supérieure générale. Pour favoriser la connaissance réciproque, sr. Natalia Maccari a ensuite guidé une dynamique par petits groupes distribuant des cartes avec une image et une phrase du Primo Maestro. Chacune de nous a été invitée à rechercher sa propre compagne avec laquelle partager une réflexion, une lumière, un sentier d’esperance suscité en nous par l’expression annotée sur la carte qui nous avait été consignée. Naturellement cette dynamique a provoqué beaucoup de mouvement dans la recherche de sa propre compagne et, surtout, dans la recherche des traductrices.... Après un peu de confusion, toutes organisées avec les appareils pour les traductions simultanées, nous nous sommes disposées à l’écoute et dans une active participation. Il y a eu beaucoup de spontanéité et les partages ont allumé nouvelle espérance et lumière dans le regard sur la mission paulinienne.

Nous avons commencé la seconde journée dans l’esprit de la célébration et de la gratitude à Dieu pour l’anniversaire de fondation de notre Congrégation. Nous avons fait mémoire des 96 ans d’histoire dans lesquels nous avons proclamé la Parole de Dieu, souvent même au milieu de souffrances et difficultés. Le souvenir du chemin parcouru (cf. Dt 8,2) a été pour nous une stimulation à regarder en avant, cherchant de discerner les nouveaux sentiers d’esperance que le Seigneur voudra nous indiquer.
L’introduction de Sœur M. Antonieta nous a posé de grands défis et interrogations: «Comment les Filles de Saint Paul ont-elles vécu la mission durant les presque cent ans d’existence de la Congrégation?». A cette question en ont suivies d’autres dans la recherche de focaliser les motivations plus profondes de notre vocation apostolique, dans le désir de rallumer en nous cette passion qui a fait exclamer à Saint Paul: «Malheur à moi a me si je n’annonce pas l’Evangile!».

Par la suite, notre facilitatrice sr. Battistina Capalbo, a expliqué avec clarté à l’assemblée les trois objectifs de la méthodologie: 1) le quoi  de la Rencontre continentale, 2) le pourquoi d’un projet apostolique global, 3) les laboratoires à réaliser. Et elle a rappelé à l’assemblée que le but de cette importante Rencontre est d’aller vers la formulation du Projet apostolique global, comme réalisation d’une priorité du 9ème Chapitre général. Un projet qui sera le fruit de l’implication de toute l’assemblée, suivant une méthode interactive. Sr. Annamaria Gasser a ensuite présenté l’Histoire d’un long chemin,à partir des Rencontres continentales d’apostolat des années 1987-88, alors que sr. Natalia a synthétisé l’évolution historique des données statistiques les plus significatives. Le constant soulignement dans les divers temps et moments a été la grande passion apostolique des Filles de Saint Paul, concentrée dans une parole: diffusion de la Parole de Dieu.

La journée s’est conclue avec la présentation d’un ppt sur l’histoire vocationnelle de Maestra Tecla: De Castagnito au monde. Ce moment a été ravivé par un bref quiz proposé aux sœurs pour “évaluer” le degré de connaissance de Maestra Tecla. Toutes ont été gagnantes… car pour toutes a été offerte la glace par la communauté.

La journée du 16 juin a été dédiée à la relecture du thème du point de vue socio-ecclésial et communicationnel. Le docteur Paul Wang Kyung-hoon a développé le thème: L’Eglise en Asie et sa mission pour le futur. Pour une authentique évangélisation en Asie, il a souligné l’importance d’un triple dialogue: avec les pauvres, avec les religions, avec les cultures. Il a mis aussi en lumière les différences qu’existent en Asie et il a mis en évidence des arguments de relief pour notre mission. La seconde intervention, Tracer de nouveaux sentiers pour la mission en Asie-Pacific,a été tenue par don Ambrogio Baek, ssp. Sa vision de nos centres de diffusion, vraiment défiante, requiert une renouvelée communication entre les Pauliniennes, un visage nouveau pour les librairies pour qu’elles deviennent toujours plus lieu de rencontre, de dialogue, d’animation, et une disponibilité à investir dans les nouveaux médias.

Dans l’après-midi nous avons eu le premier travail de groupe. Après le partage, les groupes sont arrivés à une convergence sur les éléments considérés utiles et prioritaires en vue du Projet apostolique global.

Sœurs, merci pour vos messages et les continuelles prières. Nous nous sentons vraiment soutenues et encouragées sachant que vous marchez avec nous.

Une chère salutation de nous toutes qui sommes ici.
 
Sr. Consolacion Ducusin e sr. Anne Plathara
(Sabato 18 Giugno 2011)